Здоров'я та профілактика. Забруднення, причини та наслідки екологічних ризиківФранція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Як залишатися здоровим і запобігати ризикам та їх наслідкам для здоров'я та здоров'я. Професійні захворювання, промислові ризики (азбест, забруднення повітря, електромагнітні хвилі ...), соціальні ризики (робочий стрес, надмірне вживання наркотиків ...) та індивідуальні (тютюн, алкоголь ...).
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 10/12/18, 08:37

Джаніч писав:
La vaccination contre le VIH en bonne voie https://trustmyscience.com/nouvelle-str ... sur-souris
Toi et tes semblables vous êtes comme des gosses...
"Dans une argumentation, l'argumentum ad personam désigne une attaque personnelle portée par l'une des parties à la partie adverse sans rapport avec le fond du débat.
Encore une citation tronquée! J'ai écrit: "semblables vous êtes comme des gosses qui veulent croire au merveilleux et qui se réveillent un jour en s’apercevant que tout ça c’était du vent, des mensonges"Je ne vois pas en quoi considérer qu’un adulte se comporte comme un enfant soit injurieux ou une attaque quelconque. C’est juste une constatation que la maturité intellectuelle, voire affective prend beaucoup de temps et certains adultes ont du mal à passer cette étape cruciale. Or une des caractéristique des enfants c’est de passer de la peur ( sans objet réel la plupart du temps car la peur est surtout culturelle) à se refugier avec une confiance béate dans l’imaginaire qui permet de voir le monde de façon rassurante plutôt qu’anxiogène.
Or la vaccination concentre ces deux tendances, probablement de façon plus forte qu’ailleurs, car la peur du retour des épidémies faisant des ravages humains comme la peste, le choléra et autres joyeusetés, incite à attribuer une confiance excessive à ce qui pourrait, éventuellement, préserver l’individu, comme l’ensemble de la société, de ces raisons d’avoir peur.
Donc sauf erreur le sujet est sur les vaccins et que j’intervienne sur CE sujet, me semble particulièrement adapté.
Sinon pour ce qui concerne l'argumentum ad personam, que dire de ça ? « Passer son temps en réthoriques стерильний consistant à saccager le texte de son interlocuteur pour en "agrémenter" les pièces disloquées, de bouilllies pour chat, d'i[i]nfantilismes, з gargarismes de mots disparates parce qu'on n'a pas voulu faire l'effort de lire ni de comprendre, c'est tout simplement troller. [/i]» ah, c’est de toi ! 8)
Donc cessons ce petit jeu d’appréciations personnelles et revenons au sujet, et lui seul et donc : où sont les preuves офіційний de tes assertions sur le fait que les vaccins aient évité beaucoup de morts comme le dit et redit la ministre, (qui elle les compte en millions) qui passe son temps en fake news aussi?

Et c'est ce qui compte en priorité, sauf si l'on préfère faire beaucoup de morts sans vaccin plutôt que peu avec, dixit toi début de page précédente: les preuves, ou sont les preuves?
« Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentum_ad_personam
C’est aussi mon avis, voir juste tes propos désobligeants ci-dessus : stérile, bouillie de chat, infantillismes, gargarismes de mots, etc.. et je peux remonter bien en avant pour noter tous tes florilèges d’appréciations personnelles sur autrui (pas seulement sur moi d’ailleurs et d'autres te l'ont déjà fait remarquer.)
On a donc compris qui est inférieur dans cet échange.
Tu vois tu ne peux t’en empêcher ! Qui veut absolument se prendre pour supérieur ? et qui est ce ON? TOI seul?
Or il n’y a pas de supérieur ou d’inférieur, mais de choix et de reconnaissance de valeurs qui ne sont pas les mêmes pour tous. Tu es pour ces vaccins, c’est ton droit garanti par la loi, d’autres sont d’un avis différent tout aussi garanti par la loi de notre pays ? Donc respecte au moins cet aspect, car même un hypocondriaque peut comprendre cela !

izentrop
Ce n'est pas tant une histoire de "supériorité" que des preuves répétées de l'efficacité de la vaccination contre un négationnisme obstiné à perpétrer des mensonges.
Tiens le troll est de retour ! (selon la définition du troll que donne ton copain Ex machin, ci dessus)
Je te rappelles que ma demande de fournir des preuves de tes affirmations gratuites, venant de tes sectes, s’est toujours trouvé sans réponses.
Pour ma part je ne fait que rapporter l'actualité vaccinale en évitant de polémiquer,
Ouarf de rouarf ! Il y a plusieurs actualités vaccinales. Celles que tu recenses et c’est bien de monter UN aspect de la question et d’autres aspect que tu ne veux pas rapporter pour te rassurer que nous vivons dans un pays de bisounours.
ce que notre "ami" s'efforce de détruire à grand renfort de bla bla sans intérêt, à n'en plus finir et surtout sans aucun argument qui pourrait contredire les faits constatés.
27 pages de ping pong, mais je ne peut pas laisser passer de tels mensonges
Et bien si tu aimes débusquer les mensonges, je suppose que tu as visionné les vidéos indiquées qui débusquent les mensonges en question et particulièrement les avis de l’expert mondial sur l’alu et qui , manifestement, n’est pas de ton avis. Et que je post donc ensuite !
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest

Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 10/12/18, 12:16

donc comme indiqué plus tôt , voici l'avis de cet expert mondial sur l'alu et de son équipe:

36’20’’ Vous le savez, mon groupe et moi-même travaillons sur l’aluminium depuis 30 ans et cela va de la simple chimie de l’aluminium jusqu’à la façon dont il interagit avec les organismes vivants, ça a été notre mission depuis 30 ans : comprendre pourquoi l’aluminium n’a aucune fonction biologique. C’est le but que s’est donné notre groupe de travail et très récemment, je dirais dans la dernière décennie nous nous sommes concentrés sur ce que l’on appelle l’exposition humaine à l’alu. Ce que mon groupe de travail a toujours dit, c’est que nous ne sommes pas contre l’alu…. Nous ne sommes pas contre l’alu, mais quand un produit est introduit dans le vivant et particulièrement quelque chose auquel les humains vont être exposés, en principe, on s’assure tout d’abord que c’est sans dangers, c’est la première chose que vous devez faire. En fait, quel que soit le produit de santé auquel vous pouvez penser, vous devez démontrer que c’est sans dangers. Cela n’a jamais été jugé nécessaire pour l’alu. Il n’a jamais été démontré que l’alu était sans dangers, aucune législation n’a jamais démontré que l’alu était sans danger, aucune législation n’a été mise ne place pour s’en assurer. Cela est un fait historique.
Ma compréhension quant à l’alu В les êtres vivants et donc chez l’être humain, c’est que, alors que l’alu est l’élément le plus abondant sur la terre….nous avons démontré que si le silicium se lie à l’alu, il est non toxique.(l’argile est un silicate d’alumine)….39’26’’ Nous sommes à ce stade de l’évolution où cela est toxique. Nous n’avons pas encore réussi à incorporer de l’alu dans un être vivant pour qu’il en tire un usage bénéfique. Cela arrivera, mais bien sur, l’humain pourrait avoir disparu avant que cela n’arrive.
Actuellement nous acceptons de prendre ce métal très réactif d’un point de vue biologique de vivre avec lui et d’en accepter les conséquences et cela sans essayer de trouver un moyen pour nous en protéger. En fait au contraire nous cachons les dommages que nous savons qu’il cause déjà. Par exemple lors de la récente évaluation par l’agence européenne des médicaments du vaccin contre les infections à papillomavirus humain, combien d’expert de l’alu ont-ils consultés ? Aucun ! Comment peuvent-ils saisir cet aspect s’ils ne consultent personne ? et cela arrive tout le temps ! Nous avons des personnes qui n’ont aucune connaissance particulière, qui ne sont pas informées, siégeant au sein d’organisations mondiales pour la santé et les médicaments, ces comités qui parlent d’alu. Vous avez cette fausse idée venant de l’OMS qu’il existe un taux limite sans risque pour l’alu. Ils disent tant que vous restez en dessous d’un mg par kilo de masse corporelle, par jour, vous ne risquez rien » Aussi je leurs demande « Mais comment savez vous cela, alors que je ne le sais pas moi-même, » je travaille sur l’alu depuis 30 ans en essayant de comprendre et je leurs demande des détails : « comment avez-vous établi cela et qui l’a découvert ? » cela est basé sur 2 ou 3 études sur des animaux publiées dans des revues scientifiques, alors qu’il s’agit ici d’une recommandation pour l’homme et les personnes qui les ont validées n’avaient aucun expertise dans l’alu et cela est devenu une valeur sure, a travers le monde entier à propos de laquelle les gens citent l’OMS.
La seule chose que j’espère, c’est ceci : j’aimerais faire confiance aux gens de l’OMS, j’espère que dans tous les domaines autres que l’alu, ils consultent vraiment des experts et qu’ils ont raison. Aussi lorsqu’ils nous parlent des niveaux de certains PCB ou autres dans l’environnement, j’espère qu’ils ne se trompent pas autant qu’avec l’alu. Pare que si c’était le cas, cette organisation serait totalement corrompue et inutile. Mais en ce qui concerne l’ alu, c’est bien le cas et le restera ce qu’ils se décident à consulter ceux qui savent »42’42’’
45’ ce sont des personnes que j’appelle « les ambassadeurs de l’alu » ce sont des ambassadeurs scientifiques de bonne foi. Généralement de bons scientifiques dans le monde entier qui sont payés par l’industrie de l’alu pour dire que l’alu n’est pas un problème. Mais ce ne sont pas des personnes qui travaillent sur l’alu. La plupart d’entre eux n’ont pas la moindre connaissance dans le domaine de l’alu. Ce sont des personnes qui travaillent, par exemple, sur la maladie d’Alzheimer et ainsi lorsqu’un membre de l’Alzeimer Sociéty, une organisation caritative majeure, demande un conseil, ils demandent à une personne connue dans le domaine de la maladie d’Alzheimer : « quel est le rôle de l’alu ? » elle répond : »il n’y a pas de quoi s’inquiéter » ils ne le demandent pas à moi !
48’ l’alu ce n’est pas comme le cyanure, le plomb, ou le cadmium, vous ne tombez pas soudainement malades pour en mourir après une seule exposition. Cela est possible mais nécessiterait une exposition très forte. L’alu est différent, c’est un visiteur silencieux. Il y a une exception à cela et je pense que cette exception pourrait être la vaccination et si ce n’est pas clairement une exception pour la très grande majorité des gens, car la très grande majorité des gens vont croiser l’adjuvant alu sans effets indésirables graves. Mais si c’est 1% des gens, 1% sur des millions de personnes, de jeunes femmes se faisant vacciner contre le papillomavirus, cela représente un grand nombre de personnes souffrant d’effets indésirables graves. Ces effets indésirables graves sont incontestablement dus à la présence de ce dérivé de l’alu. L’alu a cette incroyable capacité à retourner le corps contre des choses qu’il aurait normalement considéré comme siennes. C’est pour cette raison que, par exemple, je ne suis pas surpris que l’alu puisse être impliqué dans quelque chose comme la sclérose en plaques. Lors d’une sclérose en plaque, nous savons que le corps commence à casser sa propre myéline, il produit des anti-corps contre sa propre myéline/ Pourquoi ?

Etc… chacun peut lire la totalité de cette vidéo, avec en plus les explications de Gherardi.

18’34’ fin 2017 l’équipe du Pr Exley a publié une étude importante
« avant cette étude on connaissait des liens possibles entre l’alu et l’autisme, mais les études n’était pas assez solides. Je ne voyais pas quel rôle pouvait jouer l’alu dans l’autisme, ni le rôle de l’alu des vaccins dans l’autisme. Désormais je dois changer d’avis sur ces deux sujets. Je suis convaincu que l’autisme est lié à l’alu des vaccins. Désormais, j’ai vu les mêmes cellules que celles observées au site d’injection transporter un cargo d’alu dans le cerveau des personnes diagnostiquées autistes. Je dis maintenant que nous devrions être très vigilants vis-à-vis des personnes qui reçoivent des vaccins avec adjuvant aluminique. Nous devons être beaucoup plus prudents : ce vaccin est-il une question de vie ou de mort ? si ce n’est pas le cas, ne vous faites pas vacciner avec un adjuvant aluminique. Je ne parle pas forcément d’effets immédiats, mais d’effets à long terme comme c’est le cas pour l’autisme. Les effets ne sont pas forcément immédiats, les effets toxiques peuvent survenir des mois, des années, voire des dizaines d’années après. Nous devons maintenant être extrêmement prudents quand nous devons décider d’injecter un vaccin à l’alu. Cela m’a énormément inquiété de voir ces données sachant que je ne l’étais pas avant de les avoir vues. »

Et un petit plus sur la ministre actuelle de la santé 1h03’ devant les députés : « mais ils ne sont pas nocifs, tous les rapports le montrent… » 1h 04’ « la dose est mille fois, 100.000 fois en dessous de la dose » à laquelle répond Exley , l'expert alu reconnu dans le monde entier: « je suis ici depuis très peu de temps et j’ai déjà entendu plusieurs explications tout à fait ridicules au regard de l’alu, je parles en particulier du Pr Autran qui parle de la façon dont ces adjuvants basés sur l’alu fonctionnent ce que je n’avais jamais entendu en 30 ans N Et [i]tout ceci est véritablement inventé . Nous sommes ici dans un forum public , on peut ici échanger ses opinions, c’est tout à fait acceptable, mais nous sommes des scientifiques et les scientifiques doivent donner non pas leur opinion personnelle, mais ce que dit la science, les résultats scientifiques [/i]»
La preuve en est que la FDA vient elle-même de faire marche arrière en désavouant sa propre étude sur l’innocuité des adjuvants aluminiques chez le nourrisson qui était LA SEULE étude censée garantir l’innocuité de l’aluminium.
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Аватар користувача
izentrop
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 3632
напис: 17/03/14, 23:42
Розташування: Пікардії
х 232
Контакти:

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний izentrop » 10/12/18, 15:23

Vaccin anti-VIH : bientôt le bout du tunnel https://www.latribune.fr/opinions/tribu ... 99123.html

Tous les détails de la recherche. On comprends pourquoi il est si difficile de créer un vaccin universel pour tous les types de virus et leurs multiples mutations.
35 ans après la découverte du VIH, la mise au point d'un vaccin reste pour un grand nombre de chercheurs et de médecins une priorité de recherche. Les derniers résultats sont encourageants. Par Jean-Daniel Lelièvre, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)

Le génome du VIH n'est pas constitué d'ADN, mais d'ARN. Comme tous les virus à ARN, il commet énormément d'erreurs en se multipliant. Il donne ainsi naissance à de nombreux variants, différant légèrement les uns des autres. Ceci conduit à une diversité virale très importante non seulement entre les personnes infectées, mais aussi au sein de chacune d'entre elles. Un seul patient infecté peut être porteur de millions de variants différents, soit davantage que la diversité générée au cours d'une épidémie mondiale de grippe ! Or cette dernière nécessite l'élaboration d'un nouveau vaccin chaque année...

Le second problème majeur s'opposant à la mise au point d'un vaccin est qu'une infection par le VIH ne génère pas forcément de protection. En effet, les anticorps produits après infection par le VIH ne protègent pas suffisamment. Par ailleurs, les LT CD8 sont capables de contrôler la réplication du virus, mais pas de supprimer l'infection. Enfin, l'immunité « naturelle » qui pourrait être obtenue n'empêche pas les surinfections par d'autres souches du VIH...

En l'absence de traitement, les patients infectés par le VIH vont donc immanquablement finir par progresser vers le stade de SIDA ...
0 x
"Деталі роблять досконалість і досконалість не деталізацією" Леонардо да Вінчі
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 10/12/18, 17:49

En l'absence de traitement, les patients infectés par le VIH vont donc immanquablement finir par progresser vers le stade de SIDA ...
l'art et la manière de manipuler la carotte (espérance, appel aux dons et autres moyens) et le bâton (si vous ne prenez pas nos poisons vous allez vers le SIDA) et dans le même temps l'inventeur du VIH reconnait et affirme qu'une bonne hygiène de vie suffit pour éviter ce SIDA justement.
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Yves35
Я розумію еконологію
Я розумію еконологію
Повідомлення: 109
напис: 27/09/15, 23:22
Розташування: Ренн
х 13

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Yves35 » 11/12/18, 03:07

Bonjour,
dans le même temps l'inventeur du VIH reconnait et affirme qu'une bonne hygiène de vie suffit pour éviter ce SIDA justement.

exact ,très peu de cas dans les monastères

cadeau du jour pour toi janic:
https://www.ouest-france.fr/sante/tetan ... on-6120905

bien sûr tu va aller expliquer aux familles combien big pharma les mènent en bateau

Ів
1 x

Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 11/12/18, 08:51

bonjour, Yves 35
dans le même temps l'inventeur du VIH reconnait et affirme qu'une bonne hygiène de vie suffit pour éviter ce SIDA justement.
exact ,très peu de cas dans les monastères
J’aime bien ta forme d’humour décalé, mais ça n suffit pas pour camoufler la réalité.
Montagnier, dans ses interview que tu peux voir sur youtube, une fois en français, une autre en anglais, ne parle pas de monastères, ni de bondieuseries quelconques, je t’invite donc à les auditionner, même si cela ne sert à rien car la peur et la raison ne font pas bon ménage, chez chacun d’entre nous.
Après, si tu veux en discuter (bien que ce soit de la répétition de plus, le cas a été vu et analysé largement dans le 1°topic concerné.)
cadeau du jour pour toi janic:
https://www.ouest-france.fr/sante/tetan ... on-6120905
Merci, mais il y a ce type d’information (qui fait plus partie d’une publicité que d’une véritable information scientifique) chaque année.
bien sûr tu va aller expliquer aux familles combien big pharma les mènent en bateau
pas besoin! Les familles se méfient de plus en plus de ce lobbie avec la multitude de scandales qui apparaissent dans de plus en plus de médias qui se taisaient avant qu'internet ne découvre les pots aux roses, il faut donc bien qu'ils (ces médias) ne se fassent plus bruler la politesse. Par ailleurs, la plupart des gens encore jeune n'ont pas connu l'époque où la pression médicale n'était pas aussi prégnante qu'actuellement et se soignaient soi avec les "simples" que sont les végétaux a vertus médicinales(qui ont permis de développer l'industrie pharmaceutique de synthèse) ou par des moyens simples comme des fumigations, des bains chauds ou froids, par des cataplasmes divers et qui revient doucement chez les très jeunes générations qui ne sont pas encore complètement enfermées dans des dogmes.

Big pharma est une entreprise industrielle dont le but est de faire du business à tous prix, le coté « je m’intéresse aux familles » ne fait plus partie des ses objectifs, mais leur sert de prétexte pour vendre leurs produits.(écoute là encore le Pr Even et d'autres qui dénoncent ces « anormalités »)
Par exemple Sanofi (tu trouveras tous les détails sur les revues financières)
: http://www.lalibre.be/dernieres-depeche ... abb9dd549c

Sanofi: bond du bénéfice net en 2017, gonflé par des effets exceptionnels
Publié le mercredi 07 février 2018 à 08h36 à Paris, 7 fév 2018 (AFP)
Sanofi a publié mercredi un bénéfice net annuel en très forte hausse, dopé par son échange d'actifs avec le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim, et s'est dit confiant pour 2018, grâce notamment à sa méga-acquisition prévue de la biotech américaine Bioverativ.
Le bénéfice net du groupe pharmaceutique français a atteint l'an dernier 8,43 мільярд євро, un bond de 79,1% sur un an reflétant l'acquisition de l'activité de santé grand public de Boehringer Ingelheim en échange de sa division de santé animale Merial.
Le chiffre d'affaires annuel a totalisé 35 мільярд євро, en croissance de 3,6% (+5,6% à taux de change constants). Cependant, à devises et périmètre constants, les ventes globales de Sanofi ont quasi stagné (+0,5%), selon un communiqué.
Le dynamisme Продажі de ses divisions Sanofi Genzyme (maladies rares), Sanofi Pasteur (вакцини) et de ses activités dans les marchés émergents a plus que compensé le déclin de sa franchise diabète, ancienne poule aux oeufs d'or du groupe mais dont les difficultés se sont accélérées l'an dernier, en raison d'une concurrence féroce, surtout aux Etats-Unis.
Au quatrième trimestre, le bénéfice net du groupe a chuté de 83,7% à 129 millions d'euros, en raison notamment de dépréciations à hauteur de 262 millions d'euros principalement liées à son vaccin contre la dengue Dengvaxia aux Philippines. Ce pays a suspendu en fin d'année une vaste campagne de vaccination infantile à cause de sa dangerosité potentielle dans certains cas».


Si tu fais un petit calcul cela fait un bénéfice net à redistribuer aux actionnaires de 24%, aucun autre secteur industriel ne peut en faire autant et ce sont NOS cotisations sociales qui raquent pour faire cela. Et pendant ce temps là on fait pleurer dans les chaumières avec le téléthon qui ramène 69 millions (soit 0.008 : 8 millièmes de ce bénéfice qui finira dans les poches de l’Oréal ou Total) comme si 0.008 ne pouvait pas être prélevé sur ces ENORMES BENEFICES pour ces maladies orphelines et autres.
Le business, c’est le business et rien d’autre !
Maintenant souhaites-tu une analyse approfondie de ce texte ci-dessous sur le tétanos et dont je ne vais souligner que certains points contradictoires avec la réalité (vérifiable officiellement, évidemment, à partir des statistiques officielles et des connaissances en biologie actuelles)

https://www.ouest-france.fr/sante/tetan ... on-6120905

Selon le bulletin de Santé publique France, 35 personnes auraient été infectées par le tétanos entre 2012 et 2017, huit d’entre elles sont décédées. Une infection qui aurait pu être évitée grâce au vaccin.

Le tétanos a infecté 35 personnes de 2012 à 2017, dont 8 sont mortes, alors que la vaccination aurait permis d’éviter la totalité des cas, indique Santé publique France dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Le tétanos est dû à une neurotoxine extrêmement puissante, qui peut être présente dans le tube digestif des animaux, dans les déjections animales, et dans le sol sous une forme très résistante.
Il pénètre dans l’organisme à l’occasion d’une plaie. Depuis 1940, il fait partie des vaccins obligatoires du nourrisson et depuis le 1er juin dernier, des 11 vaccins obligatoires à administrer avant l’âge de 18 mois.
Les enfants infectés : pas ou mal vaccinés
La maladie a fortement régressé de 1960 (plus de 450 cas et 300 décès) à 2006 avant de revenir dans de faibles proportions, avec 4 à 15 cas par an ces douze dernières années.
Sur les 35 cas déclarés de 2012 à 2017, 5 ont eu lieu en 2012, 10 en 2013, 3 en 2014, 9 en 2015, 4 en 2016 et 4 en 2017. Il s’agit principalement de personnes âgées (71 % avaient 70 ans ou plus) et de femmes (63 %), mais aussi pour 3 cas de jeunes garçons âgés de 3, 4 et 8 ans.
Tous les cas dont le statut vaccinal a pu être documenté étaient non ou mal vaccinés. Parmi les 3 enfants, celui âgé de 4 ans avait une vaccination incomplète (deux des trois doses prévues pour la primo vaccination) et les deux autres n’étaient pas vaccinés.
La moitié des adultes ne disposent pas de carnet de vaccination
La vaccination comprend deux doses initiales à deux mois d’intervalle à l’âge de deux mois, suivies de rappels à 11 mois, 6 ans et entre 11 et 13 ans, puis de rappels à l’âge adulte à 25, 45, et 65 ans (tous les 10 ans à partir de 75 ans).
Sur les 35 cas, à une exception près, la porte d’entrée a été identifiée : dans 27 cas, il s’agissait d’une blessure (travaux de jardinage, chute, accident) et dans 7 cas d’une plaie chronique - ulcère variqueux, plaie préexistante lors de travaux de jardinage qui a été souillée, moignon d’amputation mal protégé.
Santé publique France rappelle l’importance de la vaccination, notamment des rappels chez les adultes, souvent mal respectés. Les enquêtes montrent en outre que plus de la moitié des adultes ne disposent pas de carnet de vaccination. En cas de plaie, il convient de vacciner et d’administrer des immunoglobulines.


mais si tu préfères la politique de l'autruche, on en reste là.
Juste une petite anecdote de plus:
Lors de la visite annuelle de la médecine du travail, le toubib me pose la question sur les vaccins auquel je répond "немає", évidemment! Et le voilà parti sur "vous ne vous rendez pas compte des risques que vous prenez..." et tout le bla bla habituel. Une fois le débit tari, je lui pose la question sur le: qui est touché, concerné par une éventuelle contamination par le tétanos? et après un minimum de réflexion, il me répond "les enfants en bas âges, les vieillards" (il avait donc bien appris sa leçon!) et donc je lui demande quel intérêt y a t-il à vacciner d'office toute une population qui ne sera JAMAIS concernée par cette infection car leur système immunitaire y pourvoit pour eux (heureusement pour ça comme pour tous les virus et bactéries qui nous envahissent journellement.) "Finalement vous avez raison, fut sa réponse, je n'y avait jamais pensé avant" Cela ne veux pas dire qu'il a cessé de vacciner, c'est aussi son job, mais avec moins de certitudes. D'autant que son premier enfant faisait partie des victimes des effets indésirables graves suite à ses vaccins... ceux qui n'existent pas selon la ministre de la santé!
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 12/12/18, 10:30

Yves 35
bien sûr tu va aller expliquer aux familles combien big pharma les mènent en bateau
effectivement va expliquer aux familles ce qui suit qui ne vient pas des supposés antivaxx.

Un manque d’études sur la sécurité des vaccins dans :

Questions éditoriales du British Medical Journal (BMJ)

By TVR Staff, 14 nov. 2018

Editorial du British Medical Journal: pas assez d'études pour affirmer la sécurité des vaccins
Dans un éditorial publié dans le British Medical Journal et intitulé : « Nous avons besoin d’un aperçu des politiques et des programmes de vaccination », Allan Cunningham, MD écrit qu’il souscrivait au récent témoignage de Bernadette Pajer, paru de l’Informed Choice Washington, à l’adresse du Conseil de santé de l’Etat de Washington concernant la nécessité d’examiner de manière réfléchie l’effet des politiques de vaccination sur le public américain. [1,2,3]

Le Dr Cunningham a déclaré : « Bernadette Pajer a absolument raison de reprocher à la communauté médicale de ne pas avoir pris du recul pour examiner l’impact global des programmes de vaccination sur la santé publique. » [1]

Le Dr Cunningham a déclaré que, tout en estimant que les vaccins avaient contribué à la réduction de l’incidence de maladies infectieuses, telles que la rougeole et la polio, il était important d’inclure une évaluation des «effets bénéfiques ou néfastes non spécifiques à plus long terme » des programmes de vaccinations actuellement recommandés. Il a déclaré : « A mesure que les calendriers de vaccination se sont développés, notre ignorance des risques et des avantages globaux s’est également élargie. » [1]

Le Dr Cunningham semble craindre que la science vaccinale, comme celle de leurs effets secondaires ne soit pas aussi bien définie que le pensent beaucoup de responsables de la santé publique, ainsi que des médecins. Il a cité un lien présumé entre les vaccins et l’autisme. « Je doute que les vaccins soient une cause majeure de l’augmentation de l’autisme, mais sans essais contrôlés, nous ne pouvons ni prouver, ni exclure le lien de causalité, contrairement à ce que nous disent sans cesse les autorités responsables de la politique vaccinale », a déclaré Cunningham, qui a cité une étude marquante de la sante publique.

L’épidémiologiste Andrew Mawson compare les résultats pour la santé des enfants vaccinés et des enfants non vaccinés. [1]

« Une étude menée auprès d’enfants américains scolarisés à domicile a révélé que les troubles du développement neurologique, y compris l’autisme, étaient 3 à 4 fois plus fréquents chez les enfants vaccinés que chez les enfants non vaccinés : p<0,001. Les enfants partiellement vaccinés présentaient des risques intermédiaires », a déclaré Cunningham. [1,4]

Selon Claire Dwoskin, fondatrice de l’Institut de recherche sur la sécurité médicale des enfants (CMSR), « l’étude [Mawson] a conclu que les enfants vaccinés étaient beaucoup plus susceptibles d’avoir reçu un diagnostic de maladie chronique (y compris des allergies et des troubles de l’apprentissage) que des enfants non vaccinés. En outre, 7,5% des 666 enfants de l’étude avaient été diagnostiqués avec un trouble neurodéveloppemental (DDN). » [5]

Cunningham a également évoqué les « maladies mystérieuses » et le peu d’attention qui a été prêté à la possibilité d’une association avec des vaccins ou le calendrier de vaccinations. Il a souligné :

« Il existe d’autres « maladies mystérieuses » telles que le syndrome de la mort subite du nourrisson (SMSN) et la maladie de Kawasaki qui ont été associées à la vaccination, et qui ont été rejetées par les autorités responsables, là encore sans essais contrôlés. La dernière maladie mystérieuse est la myélite flaccide aiguë (MFA). Cette maladie affecte principalement les enfants qui rentrent à l’école en septembre. Un rôle a été suggéré par rapport aux vaccinations : la « paralysie par provocation ». Jusqu’à présent, les autorités de santé publique n’en ont pas encore étudié la possibilité. » [1]

Cunningham a spécifiquement cité le cas de Jonathan Daniel Ramirez Porter, âgé de 6 ans, habitant Ferndale, dans l’état de Washington, et qui est décédé des suites d’une « maladie de type MFA avec encéphalite. » le 30 octobre 2016. « Il avait reçu plusieurs vaccins, dont un vaccin contre la grippe, 14 jours avant le début de la maladie qui lui fut fatale, écrit Cunningham ». [1,6]

Les vues de Cunningham coïncident avec celles de Barbara Loe Fisher du Centre national d’information sur les vaccins (NVIC), qui a souvent souligné le problème de la pénurie d’études méthodologiques épidémiologiques, biologiques et rationnelles pouvant démontrer clairement la sécurité des vaccins pour les enfants.
En 2013, Fisher a déclaré que l’Institut de médecine (IOM) avait « souligné à maintes reprises l’étonnant manque d’études scientifiques de qualité qui pourraient prouver la sécurité du nombre de doses recommandées par le CDC et du calendrier de vaccinations des enfants de 0 à 6 ans. »

Le comité a confirmé l’existence d’importantes lacunes dans les connaissances, en particulier concernant les enfants présentant une susceptibilité biologique accrue aux réactions et aux dommages dus à la vaccination. [7,8]

Посилання:

1 Roy We DO need a broad look at vaccination policies and programs. The BMJ Sept. 25, 2018.
2 Informed Choice Washington. Brave Mom Exposes Vaccine Corruption to Washington Board of Health. The Vaccine Reaction (via YouTube.com) Nov. 7, 2018.
3 Informed Choice WA. InformedChoiceWA.com.
4 Mawson AR, Ray BD, Bhuiyan AR, Jacob B. Pilot comparative study on the health of vaccinated and unvaccinated 6- to 12-year-old U.S. children. J Transl Sci 2017; 3:1.
5 Dwoskin C. First of Its Kind Survey Shows Vaccinated Children Get Sicker. The Vaccine Reaction Aug. 19, 2017.
6 Hurley D. More cases reported of a mysterious polio-like illness that killed a 6-year-old. The Washington Post Nov. 3, 2016.
7 Fisher BL. IOM Issues Report on Safety of the Child Vaccine Schedule: When Will the Real Science Begin? NVIC Newsletter Jan. 16, 2013.
8 Cáceres M. Safety of Childhood Vaccination Schedule Still Unproven. The Vaccine Reaction Jan. 10, 2018.

9 Responses to "BMJ Editorial Questions Lack of Vaccine Safety Studies"

Source : The Vaccine Reaction
http://initiativecitoyenne.be/2018/11/e ... ccins.html
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 13/12/18, 08:47

Це стається не тільки іншим!

TÉMOIGNAGE D’UNE MAMAN – VACCIN ROR SUR ENFANT DE 20 MOIS EN BONNE SANTÉ.
Posté par: ALIS | on janvier 24, 2018

Carqueiranne le 21/09/2017

Monsieur le Président de l’association ALIS,

Je vous écris cette lettre pour témoigner de la souffrance qui a été la nôtre, lorsque nous avons vu notre petite fille, 20 mois, subir le vaccin de trop.

En effet, nous avons malgré nous empoisonné notre bébé et nous le regrettons amèrement. Aujourd’hui, elle se remet tout doucement de l’enfer qui fût le sien durant 6 jours.

Comme tout bon parent, nous avons suivi le carnet de santé qui nous oblige à vacciner bébé pour le ROR. Aucune information par le médecin ne nous a alors été proposée, ni sur les effets secondaires, ni sur la composition du vaccin que nous allions lui injecter. Nous y sommes allés comme la grande majorité des parents : confiants dans le corps médical.
Mon mari a pourtant conservé de très mauvais souvenirs de ses vaccins étant jeune, si bien que ses parents avaient alors décidé d’arrêter les frais en fournissant pour les écoles un certificat d’un médecin homéopathe demandant de ne pas vacciner leur enfant. Les infirmiers, en voyant ce certificat, se mettaient alors à pester, mais ne prenaient pas le risque de vacciner l’enfant pour autant.

Notre petite fille a quant à elle subi le vaccin sans pouvoir rien manifester de ce qui allait devenir un cauchemar. Une semaine après l’injection, la voilà terriblement fiévreuse. Sans comprendre ce qui n’allait pas, nous sommes allés voir son médecin traitant, qui nous alors dit que de la fièvre pouvait être ressentie une semaine après le vaccin ROR. Ah bon ? Et pourquoi n’avons-nous pas été prévenus de cela ? « Mais, ajouta le médecin, cela peut également être le premier symptôme d’une Roséole. Ne vous inquiétez pas, donnez-lui du Doliprane et de l’Advil et des boutons apparaîtront dans 3 jours une fois la fièvre tombée. Ce n’est pas grave.» Ah, nous voilà-donc rassurés, elle a quelque chose : une roséole.

La nuit suivante, la température de notre enfant est montée à 41 degrés. Affolement. Nous appelons le médecin du SAMU, qui nous dit de retourner consulter le lendemain matin. Nous y retournons donc. « Non, je ne vois rien, nous dit son médecin. Rentrez chez vous et donnez-lui du Doliprane. Comme je vous l’ai dit, notre petite fille a une roséole. » Mais rien ne s’arrange. Voilà que notre petite fille d’ordinaire si sage, si drôle, si souriante, si adorable, se met à faire des crises de « démences ». Oui, j’utilise volontairement ce terme, car c’est cela que nous inspire ces crises. Notre bébé se jette par terre, cherche des meubles pour se taper la tête contre eux, se met la main dans la bouche pour se faire vomir, se gratte vigoureusement la tête, s’arrache littéralement les cheveux, se mord la main, hurle, pleure. Nous sommes impuissants. Nous ne pouvons que lui dire que nous sommes là, que nous l’aimons et que tout va s’arranger. Une crise dure en moyenne 20 minutes à la suite de laquelle petite fille tombe de fatigue et s’endort sans demander son reste. Elle a besoin de nous, d’être rassurée et nous faisons tout pour qu’elle ne s’inquiète pas davantage. Et les crises recommencent deux ou trois fois par jour durant 5 jours.
Nous appelons SOS Médecin le dimanche pour que l’on nous aide et que l’on nous dise pourquoi la température ne baisse pas. Le temps du médecin urgentiste lui ait compté. En 10 minutes, son verdict tombe : « Votre fille a une otite. Donnez-lui cet antibiotique avec du Doliprane et tout rentra dans l’ordre ».
Non, rien n’est rentré dans l’ordre. Cela suffit, nous appelons son pédiatre dès le lendemain et il nous propose un rendez-vous en urgence deux heures plus tard. Nous lui expliquons tout : le vaccin, les crises, la fièvre. Il l’ausculte, et nous dit « Je ne vois pas d’otite, arrêtez de lui donner son antibiotique. Votre fille fait sûrement des colères car elle a été très fiévreuse et ne peut exprimer son ras-le-bol autrement qu’en se jetant par terre. Elle a la gorge rouge, mais rien de plus. ».
Mais alors, si elle n’a rien : pas d’otite, pas de roséole ni de signes de maladies graves, comment expliquer cette poussée de fièvre et ces crises de folie ? Nous lui demandons si cela peut avoir un rapport avec le vaccin. Le pédiatre regarde ses pieds et du bout des lèvres, il finit par lâcher un « Oui, c’est possible. Le vaccin peut provoquer de la fièvre ». Et pour les crises ? « Des colères, votre enfant fait des colères ».

Nous rentrons avec notre nouvelle ordonnance de Doliprane et nous sommes dépités. Notre fille ne sourit plus, ne joue plus. Elle est épuisée.
Les crises s’estompent et elle retrouve peu à peu l’innocence d’un enfant de 20 mois. Elle est encore éprouvée et nous ne pouvons, nous empêcher de craindre pour l’avenir.
Ce vaccin, comme tous les autres, est un poison. Comment peut-on nous imposer cela ? La crèche nous contraint à leur fournir un carnet de santé à jour et c’est pour cette unique raison que nous nous y sommes conformés.

Mais aujourd’hui, s’en est assez. Nous refusons que notre fille ne subisse de nouveaux vaccins à 6 ans, comme cela est prévu. C’est terminé. Nous n’avons pas envie d’être jugés pour autant. Nous avons parfaitement conscience qu’une minorité d’enfant doit subir des effets secondaires indésirables immédiats, mais nous sommes la preuve que cela existe. Nous voulons témoigner pour que les parents sachent que de telles réactions ne sont pas la résultante de la « colère ».

Ma fille sait faire des colères, comme tous les bébés de 18-20 mois, mais cela n’a pas de commune mesure avec ce que nous avons vu. Nous avons vu notre bébé souffrir, hurler, crier, pleurer. Nous avons entendu les médecins se dérober devant nos questions. Nous avons ressenti une omerta autour de ce sujet et un profond malaise. Nous nous sentons démunis car nous ne sommes pas informés et je reste pour ma part persuadée que de nombreux parents ignorent totalement la dangerosité de ces vaccins. Ils croient les médecins qui leur disent que leur bébé a surement une roséole ou une otite. C’est une honte. Comment ignorer la dangerosité de ces produits ?

Je dois d’ailleurs reconnaître que j’ai longtemps hésité à me renseigner, car j’étais persuadée que si le médecin me disait de le faire, c’est que cela était bon pour mon enfant. Mais, à présent, je me suis documentée, informée et je vois les choses d’une tout autre façon. Mon mari était déjà convaincu de la nocivité des vaccins, mais aujourd’hui il n’y a plus l’ombre d’un doute pour nous deux.
Je n’ai jamais défendu de cause de ma vie, mais je crois qu’il est temps de s’engager pour que d’autres parents ne subissent pas à leur tour les terribles conséquences des vaccins sur leurs enfants.

J’ai eu connaissance de l’existence de votre association via une vidéo Youtube sur laquelle vous témoignez de la dangerosité des vaccins et votre totale opposition. Je me rends alors compte combien ce combat est difficile et quel courage vous avez de vous y opposer de faire entendre votre voix. J’ai vu votre site Internet et c’est aussi pour cela que je vous écris car je souhaite savoir si d’autres parents ont témoigné de ce type de comportement chez leur nourrisson ?
Est-ce que d’autres parents comme nous se rencontrent pour en débattre et pour se battre contre ce drame ?
Quels sont les effets secondaires à craindre après ces vaccins ? Quels sont les risques ? Est-ce que les crises de notre bébé peuvent être la manifestation d’une réelle réaction à ce vaccin ? Nous en sommes persuadés comme je vous l’ai écrit, mais nous aimerions en avoir le cœur net.
Cela est-il fréquent chez les enfants tout justes vaccinés ? Faut-il craindre pour son avenir ?
Quels sont les recours pour débarrasser notre enfant de ces produits toxiques (mercure, aluminium, …) ?

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ce courrier. Sachez que je suis prête à venir vous rencontrer pour témoigner encore et soutenir ma cause, qui doit être celle de milliers de parents. Merci de votre engagement et merci d’être la voix de ceux qu’on refuse d’entendre et d’écouter.

C’est un profond écœurement qui m’habite aujourd’hui et nous nous sommes promis, mon mari et moi, de laisser le fruit de notre amour être l’enfant qu’elle mérite d’être : une enfant libre et innocente. Ce n’est pas un cobaye, et ces nombreux enfants qui subissent les effets secondaires des vaccins, ne doivent pas être ignorés.

Je vous prie, Monsieur le Président de l’association ALIS, de croire en l’expression de mes plus sincères salutations.

Maman C

http://www.alis-france.com/temoignage-d ... onne-sante
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 13/12/18, 14:20

mais aussi ou à cause de :

Composants des vaccins
Mise en ligne : septembre 2007
Dernière mise à jour : octobre 2018 Recherche sur le site
Liste des excipients et adjuvants
ou résidus de fabrication
présents dans les vaccins commercialisés en France
Pour la liste des composants classés par vaccin, consulter Maladies infectieuses et vaccins du Dr Jean Pilette
(version actualisée de Constituants des vaccins MAJ 2011)
Vaccins commercialisés en Belgique
Vaccins commercialisés aux États-Unis (MAJ juin 2018)

vaccins prototypes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les maladies concernées par les vaccinations obligatoires en France pour les enfants nés jusqu'au 31/12/2017 sont en italique. Pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018, les maladies concernées par les 8 obligations supplémentaires sont en italique et en gras

наповнювачі
Vaccins #
соляна кислота Spirolept (leptospirose)
adjuvant MF59C.1 (1) Gripguard (grippe)
albumine humaine R.O.R.-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Vaccin Rabique Pasteur (rage)
Varilrix (varicelle)
algeldrate Tyavax (hépatite A, typhoïde)
aluminium (hydroxyde)
Avaxim (hépatite A)
Bexsero (méningite à méningocoque du groupe B)
Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Cervarix (papillomavirus)
Diftavax (diphtérie, tétanos)
Encepur (encéphalite à tiques)
Engerix B (hépatite B)
Havrix (hépatite A)
Infanrix tetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrix quinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Infanrix hexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Ixiaro (encéphalite japonaise)
MenBvac (méningite à méningocoque du groupe B)
Meninvact (méningite à méningocoque du groupe C)
Menjugate / Menjugatekit (méningite à méningocoque du groupe C)
NeisVac (méningite à méningocoque du groupe C)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, HiB)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
Vaccin Genhevac B Pasteur (hépatite B)
Vaccin Tétanique Pasteur (tétanos)

aluminium (phosphate) Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)
Pediacel (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Prevenar 13 (pneumonie à pneumocoque)
Repevax (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Vaccin Diphtérique et Tétanique adsorbé (diphtérie, tétanos)*NCP*
Twinrix (hépatite A, hépatite B)

aluminium (sulfate d'hydroxyphosphate amorphe) Gardasil (papillomavirus)
Hbvaxpro (hépatite B)

anatoxine/ protéine tétanique (comme adjuvant) NeisVac (méningite à méningocoque du groupe C)
Nimenrix (méningite à méningocoque du groupe A, C, W-135 et Y conjugué)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Tetagrip (grippe)
anatoxine diphtérique Menveo (méningite à méningocoque du groupe A, C, W-135 et Y conjugué)
baryum (sulfate) Agrippal (grippe)
Benzonase® (9) Celvapan (grippe A-H1N1 2009)
Imvanex (variole)
пропіолактон Fluvirine (grippe)
borate de sodium (borax) Gardasil (papillomavirus)
бромистий цетимоній Agrippal (grippe)
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
Influvac (grippe)
натуральний каучук (latex) Infanrix Hexa (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, Haemophilus influenza b, hépatite B)
Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)
citrate de fer ammoniacal Vaccin BCG SSI (tuberculose)
citrate de sodium Rotateq (gastro-entérite à rotavirus)**
désoxycholate de sodium Fluarix (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009)
dextran Rotarix (gastro-entérite à rotavirus) **
етиловий ефір Previgrip (grippe)
formaldéhyde (formol) Agrippal (grippe)
Avaxim (hépatite A)
Celvapan (grippe A-H1N1 2009)
[ DTPolio Sanofi Pasteur MSD (diphtérie, tétanos, poliomyélite) ] *NC*
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Fluarix (grippe)
Fluvirine (grippe)
Gripguard (grippe)
Immugrip (grippe)
Imovax Polio (poliomyélite)
Infanrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixquinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Influvac (grippe)
Intanza (grippe, voie intradermique)
Mutagrip (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Previgrip (grippe)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Tetagrip (grippe)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
Vaccin Genhevac B Pasteur (hépatite B)
Vaxigrip (grippe)
gélatine / gélatine hydrolysée ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Varivax (varicelle)
Zostavax (zona)
gentamicine (3) Fluarix (grippe)
Imvanex (variole)
Influvac (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
glutamate / acide glutamique ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Vaccin BCG SSI (tuberculose)
Varivax (varicelle)
Zostavax (zona)
glutaraldéhyde Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
histidine Bexsero (méningite à méningocoque du groupe B)
glycérol / glycérine Vaccin BCG SSI (tuberculose)
hydroxyde de sodium Rotateq (gastro-entérite à rotavirus)**
Spirolept (leptospirose)
Zostavax (zona)
kanamycine (3) Agrippal (grippe)
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
лактоза Priorix (rougeole, rubéole, oreillons)
Stamaril (fièvre jaune)
Vaccin Meningococcique A + C (méningite à méningocoque A et C)
Varilrix (varicelle)
latex (caoutchouc naturel) InfanrixHexa (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, Haemophilus influenza b, hépatite B)
Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)
L histidine (acide aminé) Gardasil (papillomavirus)
milieu 199 Hanks (2) Avaxim (hépatite A)
Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Imovax Polio (poliomyélite)
Infanrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
milieu Eagle modifié de Dulbecco (DMEM). (2) Rotarix (gastro-entérite à rotavirus)**
Rotateq (gastro-entérite à rotavirus)**
milieu de culture pour cellules MRC-5 (2)

Avaxim (hépatite A)
Havrix (hépatite A)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
Varivax (varicelle)

néomycine (3)
Agrippal (grippe)
Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Fluvirine (grippe)
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
Immugrip (grippe)
Imovax Polio (poliomyélite)
Infanrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixquinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Intanza (grippe, voie intradermique)
Mutagrip (grippe)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Priorix (rougeole, rubéole, oreillons)
Repevax (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite rappels)
ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Tetagrip (grippe)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Vaccin Rabique Pasteur (rage)
Varilrix (varicelle)
Varivax (varicelle)
Vaxigrip (grippe)
Zostavax (zona)

nonoxinol 9 Fluvirine (grippe)
œuf
(ovalbumine ou protéines de l'œuf)
Agrippal (grippe)
Fluarix (grippe)
Fluvirine (grippe)
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
Immugrip (grippe)
Influvac (grippe)
Intanza (grippe, voie intradermique)
Mutagrip (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Panenza (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Previgrip (grippe)
Priorix (rougeole, rubéole, oreillons)
ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Stamaril (fièvre jaune)
Tetagrip (grippe)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Vaxigrip (grippe)

octoxinol 9 Fluarix (grippe)
Immugrip (grippe)
Intanza (grippe, voie intradermique)
Mutagrip (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Tetagrip (grippe)
Vaxigrip (grippe)
phénylalanine Imovax Polio (poliomyélite)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
phénol Pneumo 23 (pneumonie à pneumocoque)
Pneumovax 23 (pneumonie à pneumocoque)
Priorix (rougeole, rubéole, oreillons)
ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Typherix (typhoïde)
Typhim VI (typhoïde)
phénoxyéthanol
(éther de glycol) Avaxim (hépatite A)
DTPolio Sanofi Pasteur MSD (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Havrix (hépatite A)
Imovax Polio (poliomyélite)
Infanrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixquinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Pediacel ((diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Repevax (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
polygéline Rabipur (rage)
polymyxine B (3) Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Fluvirine (grippe)
Imovax Polio (poliomyélite)
Infanrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrixquinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Previgrip (grippe)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite rappels)
Vaccin Rabique Pasteur (rage)
polysorbate 20 (7) Havrix (hépatite A)
polysorbate 80 (7) Agrippal (grippe)
Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Celvapan (grippe A-H1N1 2009)
Fluarix (grippe)
Gardasil (papillomavirus)
Imovax Polio (poliomyélite)
Influvac (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Pediacel (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Previgrip (grippe)
Repevax (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Rotateq (gastro-entérite à rotavirus)**
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
Vaccin Genhevac B Pasteur (hépatite B)
potassium (chlorure et/ou phosphate) Agrippal (grippe saisonnière)
Fluarix (grippe saisonnière)
Immugrip (grippe saisonnière)
Influvac (grippe saisonnière)
Optaflu (grippe saisonnière)
Vaxigrip (grippe saisonnière)
protamine (sulfate) Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
protéines de poulet Agrippal (grippe)
Fluarix (grippe)
Fluvirine (grippe)
Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
Immugrip (grippe)
Imvanex (variole)
Influvac (grippe)
Mutagrip (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Panenza (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Previgrip (grippe)
Tetagrip (grippe)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Vaxigrip (grippe)
protéine CRM-197 de Corynebacterium dyphteriae Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)
Meninvact (méningite à méningocoque du groupe C)
Menjugate / Menjugatekit (méningite à méningocoque du groupe C)
Prevenar 13 (pneumonie à pneumocoque)
Saccharomyces cerevisiae (8) Engerix B (hépatite B)
saccharose Bexsero(méningite à méningocoque du groupe B)
Celvapan (grippe A-H1N1 2009)
Encepur (encéphalite à tiques)
MenBvac (méningite à méningocoque du groupe B)
Menveo (méningite à méningocoque du groupe A, C, W-135 et Y conjugué)
Nimenrix (méningite à méningocoque des groupes A, C, W135 et Y conjugué)
Rotateq (gastro-entérite à rotavirus)**
Zostavax (zona)
sorbitol (7) Priorix (rougeole, rubéole, oreillons)
ROR-Vax (rougeole, rubéole, oreillons)
Rotarix (gastro-entérite à rotavirus)**
Stamaril (fièvre jaune)
Varilrix (varicelle)
squalène Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Gripguard (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
streptomycine (3) Imovax Polio (poliomyélite)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite rappels)
Vaccin Rabique Pasteur (rage)
sulfate de baryum Agrippal (grippe)
thiomersal
ou thimérosal (4) Diftavax (diphtérie, tétanos) *NC*
Engerix B (hépatite B)
Fluarix (grippe)
Fluvirine (grippe)
Influvac (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Panenza (grippe A-H1N1 2009) *NC*
Spirolept (leptospirose)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Titriplex III (acide édétique sel disodique) Rabipur (rage)
Transférase terminale ou TdT (9) Engerix B (hépatite B)
Vaccin Genhevac (hépatite B)
trioléate de sorbitan Focetria (grippe A-H1N1 2009) *NC*
trométamol (5) Act-Hib (hiB)
Celvapan (grippe A-H1N1 2009)
Encepur (encéphalite à tiques)
Imvanex (variole)
Mencevax (méningite à méningocoque des groupes A, C, W135 et Y)
Nimenrix (méningite à méningocoque des groupes A, C, W135 et Y conjugué)
Rabipur (rage)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hiB)
uracile Vaccin Diphtérique et Tétanique adsorbé (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
urée Varivax (varicelle)
Zostavax (zona)
Примітки:

* Les noms des vaccins sont les noms commerciaux (marques déposées) suivis des maladies contre lesquelles ils sont censés protéger. Les maladies concernées par les vaccinations obligatoires en France pour les enfants nés jusqu'au 31/12/2017 sont en italique.
Pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018, les maladies concernées par les 8 obligations supplémentaires sont en italique et en gras
*NC* = non commercialisé actuellement
*NCP* = non commercialisé en pharmacie

** Vaccin oral

*** Excipient : désigne toute substance autre que le principe actif dans un médicament, ce qui ne signifie pas qu'il est dénué de toute activité.

*** Adjuvant de l'immunité : c'est Gaston Ramon, vétérinaire et biologiste, qui, en 1925, « instaure le principe des substances adjuvantes et stimulantes de l'immunité, technique qui permet d'obtenir des sérums plus riches en antitoxines en joignant au vaccin une substance irritante pour les tissus. » (source Institut Pasteur)
=> Les sels d'aluminium (hydroxyde, phosphate, sulfate d'hydroxyphosphate, etc.) sont sur la sellette depuis de nombreuses années, et considérés comme responsables de diverses maladies et handicaps (faire une recherche sur le site pour lire les nombreux articles consacrés à ce problème).
=> Teneur en aluminium (ion Al3+) des vaccins actuellement homologués contenant le DTP obligatoire.

1. L'adjuvant MF59C.1 est un mélange de polysorbate 80, squalène, trioléate de sorbitan, citrate de sodium, acide citrique et eau.

2. - Le milieu 199 Hanks (sans rouge de phénol) est un mélange complexe d’acides aminés (dont phénylalanine), des sels minéraux, des vitamines, du glucose et autres composants, dilués dans l’eau pour préparations injectables et avec un pH ajusté avec de l’acide chlorhydrique ou de l’hydroxyde de sodium.
- Le milieu Eagle modifié de Dulbecco (DMEM) est un milieu de culture cellulaire qui contient des acides aminés, des sels minéraux (chlorure de potassium, sulfate de magnésium, chlorure de sodium et phosphate de dihydrogène de sodium), du glucose et des vitamines (acide folique, nicotinamide, riboflavine et vitamine B12).
- Les cellules MRC-5 sont des fibroblastes diploïdes issus de poumons fœtaux d'origine humaine dont le milieu de culture contient des résidus de composants cellulaires (ADN, protéines, etc.), ou d'origine bovine (sérum de veau fœtal).

3. Antibiotiques : gentamycine, kanamycine, néomycine, polymyxine B, streptomycine, etc.
Important : il est à noter que des antibiotiques ne sont pas toujours indiqués dans la liste des excipients ; néanmoins l'hypersensibilité (allergie) à certains d'entre eux fait partie des contre-indications absolues à la vaccination (par exemple le Revaxis est strictement contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à la néomycine, à la polymyxine B et à la streptomycine, ce qui laisse supposer que des antibiotiques sont présents parmi les résidus de fabrication).

4. Le thiomersal (autres dénominations : mercurothiolate sodique, thimerosal, timérosal...) est un dérivé du mercure, antiseptique et inhibiteur de certaines enzymes. Lire cet article.
Les formules actuelles de l'Engerix B et du Twinrix ne contiennent plus de résidus de thiomersal selon le fabricant.

5. Le trométamol (autres dénominations : trihydrométhylaminométhane, THAL, TRIS...) est un alcalinisant et irritant pour les cellules.

6. HiB = haemophilus influenza B, bactérie responsable de certaines méningites

7. Le sorbitol comme les polysorbates sont contre-indiqués en cas d'intolérance au fructose.

8. Saccharomyces cerevisiae : levure sur laquelle sont cultivés certains virus.
9. La Benzonase® est une endonucléase, enzyme qui coupe un acide nucléique (ADN ou ARN) en brins plus courts, et qui peut se trouver dans les vaccins recombinants (modifiés génétiquement) comme résidu de fabrication. On peut trouver des traces infinitésimales d'autres enzymes (ligase, ADN polymérase, transférase terminale, etc.).

Джерела:

- theriaque.org (base de données indépendante)
- Vidal
- European Medicines Agency (Agence européenne pour l'évaluation des médicaments)
- ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament - ex AFSSAPS)
- therapeutique-dermatologique.org

Documentation :

- Choix d'un adjuvant lors d'essais de vaccination
Adjuvants de vaccins prototypes
Un vaccin « prototype » est un vaccin préparé et testé à l'avance, avec une (ou des) souche(s) virale(s) peu répandue(s), afin de pouvoir l'utiliser rapidement le moment venu avec la souche virale spécifique (l'antigène) de la pandémie récemment déclarée.

Par exemple, le Pandemrix®, vaccin préparé par le laboratoire GlaxoSmithKline à l'origine contre la grippe A-H5N1 (grippe aviaire) sert de « prototype » pour le vaccin contre la grippe A-H1N1 pandémique 2009.

Il contient un adjuvant dit « amplificateur d'effet » le AS03 ; cet adjuvant est composé de squalène (10,69 mg), de DL-α-tocophérol (11,86 mg) et de polysorbate 80 (4,86 mg) par dose reconstituée de 0,5 ml.

Les autres excipients sont :

полісорбат 80
Octoxynol 10
Thiomersal
Chlorure de sodium (NaCl)
Phosphate disodique dodécahydraté (Na2HPO4)
Phosphate monopotassique (KH2PO4)
Chlorure de potassium (KCl)
Chlorure de magnésium (MgCl2)
Eau pour préparation injectable
Source : EMEA

http://www.infovaccin.fr/composants.html
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest
Janic
Експерт-еколог
Експерт-еколог
Повідомлення: 6433
напис: 29/10/10, 13:27
Розташування: Бургундія
х 86

Re: Франція є однією з найгірших європейських учнів з точки зору вакцинації.

Непрочитане повідомленняномінальний Janic » 14/12/18, 10:16

déplacé du sujet sur le glyphosate vers ce sujet:

à moindreffort
PS: je suis toujours inquiet lorsque je vois monter aux nues, un principe abstrait, comme d 'autres l'on fait pour le principe divin, afin d'en faire une vérité sacrée, intouchable. Au mot dieu d'une époque s'est vu substitué le mot science avec le même fanatisme, la même superstition et les anathèmes vociférés par les aficionados de cette nouvelle religion.
une démarche scientifique tient compte des variables, on prend une population suffisamment grande pour s'extraire de cela, donc si faute de moyen tu fais une étude avec une population trop faible, sur une durée trop courte ton étude devient bancale, mais si la même étude est faite sur une population suffisante et une durée suffisante, cette étude n'est plus bancale et là c'est ce qui s'est passé, donc avec des études bien menés on peut conclure, de façon formelle

Sur ce point, je suis entièrement d’accord sur l’aspect théorique de la question.
Pour le sujet de ce topic, cette démarche a-t-elle été respectée ?
Dès le départ, à partir de Pasteur : НЕ !
Les historiens, les biographes (tous pasteuriens évidemment) reconnaissent, malgré tout, que Pasteur a construit sa célébrité sur DEUX SEULS CAS dont le plus connu est celui du petit alsacien Meister. Aujourd’hui, selon ce que tu dis ci-dessus, 1 voire 2 cas sont insuffisants pour lancer une croyance sur l’efficacité d’une technique comme celle de Pasteur ; donc, selon TES termes, ce pasteurisme était et reste toujours bancal. Toujours car depuis aucune étude ( à ma connaissance !) n’a été faite sur une vaste population, ce qui est difficile à faire puisque la rage n’est pas une épidémie, même si ce terme est souvent utilisé.
Mais, et c’est là que la chose devient importante, c’est la situation historique, de l'époque, dont il faut tenir compte et donc les populations sont dans la peur, la terreur des épidémies qui ont frappé durement les populations de la terre entière, qui se sont répétées au long des siècles, et qui attendent un miracle (puisque dieu ne fait pas son boulot) quelconque qui puisse calmer leurs angoisses et leurs redonner la paix, la confiance en…mais il n’existe rien de semblable connu.
Jenner avait commencé à obtenir quelques succès avec sa variolisation (qui était la maladie la plus inquiétante du moment) sur laquelle étaient fondés de grands espoirs et que l’autorité anglaise rendra donc obligatoire pour ses armées, on en verra les effets plus tard.
Donc Pasteur se présente comme le nouveau messie qui va permettre d’éradiquer la rage, mais aussi et surtout toutes les maladies avec des vaccins quelconques ayant le même effet, supprimer non seulement les maladies, mais aussi et surtout, les peurs, les angoisses, dont on connait aujourd’hui le rôle néfaste sur le système immunitaire(C’est d’ailleurs son seul vrai rôle, hyper efficace d’ailleurs, l'effet placebo)
Donc les vaccins ne sont efficaces, pour les adultes, qu’en fonction de la confiance qui leurs sont accordés, ce qui n’est pas le cas des bébés ou des animaux. D’où ta formule suivante :
le problème c'est lorsque tu veux prouver quelque chose et que tu qu'au final tu n'obtiens pas vraiment ce que tu voulais, ou rien de probant et on se retrouve avec le probable coupable, on fait dire ce qu'on veut à son étude et quand on va dans le sens de l'opinion on reçoit de l'écoute.
Or l’opinion, qui n’a généralement aucune connaissance scientifique sur le sujet, écoute favorablement ceux qui la rassure, pas ceux qui l’inquiète. (D’où le discours de la ministre sur l’alu des vaccins)Sauf que les parents dont les enfants ont été touchés par la mort suite à un vaccin ou handicapés à vie, cessent de croire au mythe fabriqué artificiellement, pour rassurer sur tout ce qui fait peur et les épidémies en sont les principales causes. et donc s'applique ce que tu as formulé: "bien sûr tu va aller expliquer aux familles combien big pharma les mènent en bateau" eh ben oui, finalement!
On peut donc se demander, en tant que parents et ou victimes, si l’autorité de l’Etat , par sa ministre de la santé [*]qui ment ouvertement devant les assemblées parlementaires, mérite la confiance qui lui est , théoriquement, due et si des lois coercitives, illégales et éthiquement irrespectueuses, ne sont justement pas liées, non à la science, mais plutôt à l’économie.
Sanofi, c'est 35 milliards de chiffre d'affaire et 24% de bénéfices nets distribués à ses actionnaires.

[*] ce qui rappelle étrangement l'industrie du tabac jurant, devant le congrès américain, que le tabac n'était pas nocif à la santé. Et à l'époque, tous les fumeurs voulaient absolument croire ces représentants de l'industrie....mais qui avaient mentis avec aplomb! Mais une ministre ? :?:
0 x
"Ми робимо науку фактами, як роблять будинок камінням, але накопичення фактів - це вже не наука, а купа каменів - це будинок" Анрі Пуанкаре
"Відсутність доказів не є доказом відсутності" Exnihiloest




  • Схожі теми
    Відповідей
    Переглядів
    Останнє повідомлення

Повернутися до розділу "Здоров'я та профілактика". Забруднення, причини та наслідки екологічних ризиків

Хто онлайн?

Користувачі, які переглядають це forum : Немає зареєстрованих користувачів і гостей 2